Par delà l’espace et le temps

Des pages pour moi-même – Written for myself –
Страницы для себя – Paĝoj por mi mem.

La lumière, nous la cherchons tous. L’auteur de ces lignes y a consacré sa carrière et la cherche encore. Rien ici pour le visiteur qui arriverait par le hasard de ses déambulations numériques. La seule lumière utile est celle qu’on trouve soit-même. L’auteur ici ne fait que parler à lui-même. Trouveront un intérêt à aller plus loin uniquement ceux qui cherchent un complément à un échange commencé de vive voix.

Notre représentation de l’Univers repose depuis 5000 ans sur le langage écrit et parlé. A l’ère du numérique cela semble de moins en moins vrai, tant l’image a pris le dessus, reléguant le texte à un nombre restreint de caractères. Internet pourrait nous ramener à l’époque d’avant l’écriture. Chacun peut disposer de sa caverne numérique et y recouvrir les parois d’images à « liker ». Pas de tentative ici de succomber à cette folie, mais uniquement un complément pour échanger avec le petit nombre d’interlocuteurs avec lesquels je peux interagir directement. Ma carrière s’étant déroulée dans 3 espaces linguistiques : le français, l’anglais et le russe, ce sont dans ces espaces que je continue à évoluer.  Un quatrième espace s’est ajouté tardivement, celui de l’espéranto. Avec ses 10 millions d’interlocuteurs répartis dans 120 pays, c’est l’outil équitable idéal pour les échanges internationaux.

Strasbourg, une ville universitaire ouverte à l’international.
L’INSA de Strasbourg

 L’Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg forme des ingénieurs et des architectes. Les critères de recrutement et les modalités de fonctionnement sont bien adaptés à tout jeune motivé par des études scientifiques et techniques indépendamment de ses moyens financiers. J’ai eu la chance de pouvoir y exercer mes activités d’enseignement et de recherche. La français est la langue de travail mais l’anglais prend une place de plus en plus importante, en liaison avec le caractère international des activités des ingénieurs et des chercheurs. Quelques traces de mes activités subsistent dans les pages ci-jointes. Elles apparaissent sous forme de documents sur la physique des vibrations et des ondes, l’optique, les lasers et la photonique. Ces documents prendront progressivement une forme plus propice à un échange avec un public plus large que celui auquel ils étaient destinés. Ce public pourrait être celui de l’ « Espérantie », si les membres de cet univers encore à découvrir en manifestent l’intérêt.

English , the mandatory langage for science and travel

Is english the mandatory langage for the 21rst century citizen? It is definitely the case for those active in teaching and research at university level. In the second part of the 20th century, it was almost necessary for a scientist in the physical domain, to start his/her career with a stay in an american university. I was fortunate enough to get into contact with a professor of the university of Southern California who hired me for several stays over a 10 year period. With him I have done exciting research in the laser field, enjoying the best possible conditions. I acquired an expertise which I used during my whole career. The United States is, or at least was, a great country, although to my opinion, not surpassing Europe in many aspects, in particular human relashionship and quality of life. Nevertheless, discovering that « way of life » has been a great experience.

Россия и русский язык

В идеальном мире Россия была бы полностью интегрирована в Европу, так многое нас сближает.После распада Советского Союза могло произойти сближение. История упустила эту возможность.С 1969 по 1974 я был студентом в Москве. Опыт был захватывающим. И физика, которую я изучал там, была той же физикой, которую я мог изучать в другом месте. 
Последний раз я возвращался в 2019 году. Мой университет все еще существовал, но полностью изменился. Город тоже сильно изменился. Сложно узнать места, посещаемые в прошлом веке. Сегодня город стал еще красивее … а oни все еще говорят по-русски!

Esperanto, egaleca lingvo internacia

Mi malkovris esperanton tre malfrue (en 2017). Sed estas neniam tro malfrue por fari ion interesa kaj utila. Mi do eklernis la internacian lingvon proponita de Zamenhof, kaj tuj uzis ĝin por renkonti novajn homojn kaj novajn landojn. Mi prezentas min en la paĝo [prezentado] kaj montras kelkajn spurojn de miaj esperantaj aventuroj sur la paĝoj [ Esperantujo 2019Esperantujo 2020 ]. Espereble, la sana krizo de 2020 baldaŭ finiĝos, kaj ni denove povos renkontiĝi.